Derniers articles

Spendesk intègre plus de 40 plateformes RH pour simplifier la gestion des dépenses et des ressources humaines Philips tire parti d’une planification des effectifs intelligente pour réaffirmer son engagement envers la santé ADP accompagne l’association Adapei 45 dans la sécurisation de son processus de paie et la mise en place d’un SIRH performant

Kathie Godard, Directrice Ressources Humaines chez Alight Solutions

Depuis la crise du COVID-19, le marché des SIRH a retrouvé le chemin de la croissance et devrait même progresser de 8% d’ici à 2024. Les tendances à l’œuvre ces dernières années continueront de soutenir la demande adressée aux acteurs du SIRH dans un avenir proche. Mais de nouveaux relais de croissance joueront également un rôle prépondérant au sein des entreprises : l’accélération de la digitalisation de la fonction RH, l’harmonisation des données RH et l’optimisation de la gestion du capital humain.

Où en est-on de la digitalisation de la fonction RH ?

Le marché français des SIRH a connu une forte croissance ces dernières années. Facilitée par d’importants investissements dans les TIC, la numérisation des fonctions RH a été le principal moteur de la demande. Elle a notamment stimulé les besoins des organisations en termes d’automatisation et de dématérialisation des processus ainsi que de migration vers le cloud. Elle a également entraîné une augmentation de la complexité technologique, encourageant les clients à externaliser les fonctions SIRH.

L’impact de la crise sanitaire a finalement été limité. En effet, la contraction des dépenses informatiques des entreprises, des administrations publiques et des associations au cours de la première période de confinement avait entraîné une baisse de l’activité. Ce ralentissement a toutefois été de courte durée, la demande repartant à la hausse au second semestre 2020. De plus, le passage au télétravail a conduit les entreprises à accélérer la dématérialisation des processus RH et l’adoption d’outils en mode SaaS.

L’intégration des progrès technologiques au service des RH et des collaborateurs

L’information doit se déplacer librement dans les entreprises, et notamment dans le domaine des RH. L’intégration du logiciel le plus avancé avec la possibilité de partager des données – telles que l’enregistrement horaire du personnel pour l’élaboration des états de paie, est l’une des tendances les plus claires pour 2023. La possibilité de mieux intégrer les données de l’entreprise, de permettre l’automatisation grâce à un robot capable de gérer des données et de gagner en efficacité et en productivité, sont les arguments les plus importants en faveur des logiciels basés sur le cloud. D’autre part, une application polyvalente et flexible qui permet l’utilisation d’appareils mobiles pour favoriser la mobilité des employés en télétravail est également plébiscitée. Réduire de nombreux processus auxquels l’entreprise doit faire face en un seul clic facilite grandement le travail de tout employé ou utilisateur du système.

Des solutions de centralisation et de consolidation des ressources et données RH sont de plus en plus mises en place aujourd’hui et permet aux différents services de retrouver leurs documents plus facilement grâce à la Big Data. La mise en place d’un reporting et d’un tableau de bord est également un enjeu important. C’est l’occasion pour les services RH d’être plus organisés dans leur travail et donc plus efficaces.

Mais, face à cette accélération de la digitalisation, il ne faut pas non plus oublier l’implication des salariés et des managers, qui peuvent être résistants à tant de changements. En 2016, l’enquête sur le changement de la main-d’œuvre de Gartner a montré que 74 % des employés souhaitaient changer les comportements au travail pour soutenir les changements organisationnels, mais ce chiffre a chuté, passant à 38 % en 2022. La résistance aux changements, par réticence plus ou moins vive, a des conséquences évidentes. Les responsables des RH doivent aider les employés à s’adapter aux changements et à diminuer son impact sur leur travail et, surtout, sur leur bien-être.

Conserver la dimension humaine dans le leadership

Alors que les entreprises et la société évoluent, il en est de même pour les responsables RH. Ceci n’est pas sans toujours plus complexifier leurs rôles : ils doivent en effet jongler entre un besoin de leadership plus humain – centré sur l’expérience employé, et la digitalisation des processus pour gagner en efficacité.  L’environnement professionnel actuel nécessite que les responsables soient plus authentiques, empathiques et qu’ils s’adaptent, malgré la contrainte imposée par le distanciel avec la démocratisation du télétravail et du travail hybride.

Pour aider les responsables à répondre aux besoins d’un leadership plus humain et les préparer pour l’avenir du travail, la mise à disposition de catalogues de formations internes et externes pour développer leurs compétences en management, communication, gestion des émotions, peut être un premier levier. Selon une récente étude, les solutions de communications omnicanales (SMS, applications, échanges entre pôles de services) ainsi que les outils automatisés (chatbot,etc.) peuvent également être un moyen efficace pour créer une plus grande transparence entre le salarié et l’employeur. En Europe, près de la moitié des salariés estiment que les sessions de conseils personnalisés basées sur des besoins personnels constituent une autre méthode susceptible d’améliorer les communications relatives aux avantages qui leur sont offerts au sein de l’entreprise.

 

 

Toutes ces évolutions associées à la transformation globale des entreprises favorisent ainsi le développement d’un SIRH nouvelle génération : le SMRH (Solutions de Management des Ressources Humaines). Celui-ci englobe le SIRH traditionnel, mais aussi les applications et les process de management des ressources humaines en entreprise. Donnant la possibilité aux salariés de disposer de fonctionnalités RH quel que soit leur lieu de travail, cette nouvelle génération de SIRH permettra ainsi à chaque collaborateur de s’engager dans leur parcours professionnel et d’améliorer leur bien-être.

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]